Animali

Animali – This Plane’s Going Down Are We All Gonna Die?

Un petit bijou d’indie pop psyché venu tout droit de Lyon. On ne s’était pas trompés en faisant figurer leur titre The Alchemist sur notre toute première compilation en 2014. Mention spéciale à l’excellent Who? 

_
Aurora-Running-With-The-Wolves

Aurora – Running With The Wolves

Les deux premiers titres de cet EP sont respectivement à 2 et 4 millions de vues sur YouTube, autant vous dire que la petite Norvégienne (qu’on a rencontrée il y a quelques mois) a frappé fort dès le départ. Les morceaux sont incroyablement bien foutus et sa communauté de fans grandit à une vitesse vertigineuse sur les réseaux sociaux du monde entier, si bien qu’on a parfois l’impression d’avoir affaire à un pilier de la musique à la discographie longue comme celle de Motörhead. Tout ça avant même le premier album… on a hâte de voir la suite!

_

_

A-Wa Habib Galbi

A-Wa – Habib Galbi
Le morceau « Habib Galbi » (et son clip démentiel) restera comme l’un  des sons les plus marquant de 2015.
On a adoré voir et revoir ce groupe sur scène et danser sur ce mélange complètement atypique  de chants traditionnels yéménites et de « hip-hop-reggae-electro » parfaitement interprété par des musiciens géniaux. Espérons qu’ils continue de jouer régulièrement à Paris en 2016!

 _

Foo-Fighters-Saint-Cecilia

Foo Fighters – Saint Cecilia

Si la pochette de cet EP semble avoir été faite avec Power Point, le contenu est loin d’être aussi cheap et se fait tranquillement une place dans la discographie monstrueuse de la formation du patron du rock. Aucun des 5 morceaux n’est à jeter, et l’ensemble est en téléchargement gratuit et a été dédié aux victimes des attaques du Bataclan. Aucune excuse pour ne pas se le procurer d’urgence !

saintceciliaep.com

_

GrandBlanc_Montparnasse_FRONT_300

 

Grand Blanc – Montparnasse
Grand Blanc, rencontrés à Solidays l’été dernier, nous avait déjà bluffés en 2014 avec quatre titres puissants et habités. En 2015, ils ressortent, agrémentés de deux nouveaux morceaux poignants : Montparnasse, inspiré par le deuil, et Nord, récit d’une jeunesse qui tourne en rond dans le grand Est glacé, terre natale du groupe. Résultat : une œuvre à la puissance évocatrice hors du commun, indispensable. On compte les jours avant la sortie du premier album du groupe, Mémoires Vives, prévu pour février 2016.

 

Hein-Cooper-Hein-Cooper

Hein Cooper – Hein Cooper

Le songwriter australien a réussi à nous envoûter en seulement quatre mélodies aussi planantes que mélancoliques. Vivement la suite!

_

her-tape-1

Her – Tape #1

Comme on vous en parlait plus longuement dans cette chronique, les ex-Popopopops sont de retour avec ce nouveau projet totalement envoûtant. Il a suffit d’un seul morceau posté sur SoundCloud, Quite Like, pour faire gimper le nombre de clics et susciter la curiosité des internautes. Si comme nous vous êtes impatients d’entendre la suite, rendez-vous à La Cigale le 26 janvier!

_

_

holy-two-A-Lover's-Complaint

Holy Two – A Lover’s Complaint

 Il semblerait que la ville de Lyon renferme de nombreux talents. Le duo Holy Two a fait exploser le compteur de YouTube il y a quelques semaines avec plus de 240 000 vues pour son clip d’Undercover Girls. Il faut dire que la force fragile de la voix de la chanteuse Elodie a de quoi surprendre. On vous conseille d’écouter cette pépite de toute urgence.

_

_

Tiger-Lion-Outremer

Tiger Lion – Outremer

Nous avions rencontré Clémentine Blue pour la première fois en 2012, lorsqu’elle officiait à la basse au sein de The Dancers. Entre temps, après avoir accompagné Michael A Grammar sur sa dernière tournée, la petite frenchie installée en Angleterre semble avoir sondé son âme (Blue Suns) et s’être ouverte à une musique du monde presque tribale (Under Water et ses percussions). The Sea débute sur une mélodie penchant plus vers la bossa nova, tandis qu’Empty Chair se veut plus mélancolique, rappelant l’absence qui peut parfois se faire douloureuse. Petite session acoustique avec ces morceaux filmés il y a quelques mois.

_

_

Wildhoney-Your-Face-Sideways

Wildhoney – Your Face Sideways

Difficile de ne pas tomber instantanément sous le charme de ce quintet de shoegaze de Baltimore. Une voix éthérée, rêveuse à souhait, accompagnée de guitares saturées nous projette dans un monde délicieusement régressif et suranné. Nous revoilà retombés en pleine adolescence, avec toute l’insouciance, les coups de blues et les coups de sang qui lui sont propres. FSA II, morceau atmosphérique de 12 minutes, clôt magnifiquement un EP dont l’écoute passe vraiment beaucoup trop rapidement !

Commentaires