Crystal Fighters // Le Trabendo // 24 octobre 2016

 Crystal Fighters // Le Trabendo // 24 octobre 2016

Jeudi 24 octobre, Crystal Fighters venaient apporter un peu de soleil aux Parisiens avec un concert sold out au Trabendo.

img_9636

On arrive toujours à un concert de Crystal Fighters avec un petit feu intérieur, trépignant à l’idée de participer à la grand-messe collective que nous offrira cette troupe de chamans envoûtants. C’est trois jours à peine après avoir publié leur tout nouvel album Everything is my family, que les anglo-espagnols débarquaient dans la capitale ce 24 octobre, prêts à faire déferler leur énergie positive sur tout le Trabendo.

Il faut dire que la joyeuse équipée était très attendue, après trois années écoulées depuis leur dernier disque. Alors ce soir-là, on se sentait un peu les plus privilégiés, d’être ainsi les tout premiers à pouvoir danser frénétiquement sur leurs nouveaux bébés. Encore une fois, ils ont largement rempli leur contrat avec l’excellent Yellow Sun et le très fédérateur Good Girls. Si à la première écoute de l’album, j’étais plus sceptique concernant d’autres titres comme In Your Arms ou Fly East, ce live n’a fait que confirmer leur talent de prêcheurs de joie, et tout cela en dépit d’un changement de line up niveau chant (peut-être provisoire ?), mais surtout d’un virage sonore risqué, qui ne fait pas forcément l’unanimité.

Mais pouvait-il en être autrement ? Sebastian Pringle, Graham Dickson, Gilbert Vierich ont vécu des moments difficiles ces dernières années. Le groupe a du se reconstruire après la douloureuse perte d’un être cher, leur batteur Andrea Marongiu, auquel il ne manquent jamais de rendre hommage à chacun de leur concert depuis. Une épreuve qu’ils ont su surmonter en s’isolant et méditant chacun de leur côté : alors que Sebastian passait du temps successivement dans le Pays Basque, aux Iles Canaries et en Amérique Centrale, Graham s’est installé en haut d’une montagne dans le Maine, avant un périple au Pérou. Cette peine, ils ont su la transformer en cri d’amour pour la vie.

Pour Sebastian, Everything is my family est un album “plus dansant, plus psychédélique, plus tropical, plus rave, plus de soleil, plus à peu près tout“. Et on est bien d’accord avec lui ! D’ailleurs, avec All night, Crystal Fighters signe un hymne à la fête imparable, un mantra auquel nul ne peut résister, dans la veine de Love is all I got, LA Calling ou You & I.

En ressortant du Trabendo trempée, après avoir contribué à cette magie collective, avec l’envie d’étreindre tout le monde et de déplacer des montagnes, j’en suis plus convaincue que jamais : Crystal Fighters est l’un des groupes les plus euphorisants de cette décennie.

img_9637 img_9648 img_9713 img_9714 img_9722

Rédactrice: Aurélie Tournois // Photographe: Jacques de Rougé

Rencontre // Crystal Fighters // “En dansant, tu fais le vide dans ton esprit à travers ton corps”

Commentaires