Alela Diane // La Cigale – Festival Les Femmes S’en Mêlent // 21 mars 2013

A peine entrée en scène, Alela Diane illumine le public de son sourire radieux et de sa douce et rassurante présence. La jeune femme débarque pourtant tout juste de l’avion qui l’arrachait il n’y a de cela que quelques heures du studio où elle peaufinait encore l’enregistrement de son dernier opus About Farewell. Mais le plaisir de chanter aura vite eu raison de son décalage horaire. Heureuse de participer à un festival qui promeut la musique au féminin, la chanteuse entame son concert par l’entêtant et désormais classiqueThe Rifle avant d’inviter son amie Heather Woods Broderick à la rejoindre sur Lost Land. L’accord de leur voix est envoûtant. Par la suite Heather accompagnera Alela alternativement au clavier, à la guitare et à la flûte traversière pour plusieurs titres inédits.
 

 
 « Malheureusement je ne peux pas vous jouer toutes mes nouvelles chansons sans mon groupe » s’excuse Alela. Mais l’auditoire ne semble pas lui en tenir rigueur. Au contraire, des bravos enthousiastes ponctuent chaque morceau. Le temps du rappel venu, Alela Diane nous gratifie de deux de ses plus touchantes œuvres, Lady Divine et Oh ! My Mama. Elle nous quitte enfin sur les accords de la toujours très poignante Elijah.

Texte: Kirana Chesnel // Photos: Jacques de Rougé

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *