Hellfest 2019: on y était, on vous raconte

Après avoir pris sérieusement goût à l’ambiance de cet événement unique l’année dernière, on a décidé de repasser par le fameux festival qu’est le Hellfest pour cette édition 2019. Se déroulant comme tous les ans à Clisson, la musique à résonné dans les environs de la ville ligérienne du 21 au 23 juin derniers. Entre gros noms à l’affiche, food corner entièrement repensé et pleins d’autres nouveautés, les organisateurs n’ont pas chômé afin d’offrir aux festivaliers une expérience toujours plus agréable et d’autant plus mémorable.

Dès l’arrivée, on aperçoit une panoplie de motos stationnées : entre Harley Davidson, Triumph et autres marques, c’est un véritable défilé de bolides qui envahit l’entrée du festival. Une fois à l’intérieur, nous sommes instantanément immergés dans l’ambiance si particulière du Hellfest, chaleureuse et familiale, avec des personnalités aux tenues les plus extravagantes les unes que les autres, et surtout du métal craché par des enceintes postées à chacun des différents stands.

On retrouve donc les stands que les habitués du festival connaissent par cœur tel que l’espace Harley Davidson :

Le stand de la fameuse marque de motos est envahi par les fans, on peut voir une ligne d’attente s’étendre sur plusieurs mètres. Ces derniers attendent sagement leur tour pour pouvoir tester le dernier bijoux d’Harley Davidson.

Le stand de tatouages et piercings est lui aussi assailli de tous les côtés, les festivaliers patientant en grand nombre afin de repartir encore plus encré et percé qu’en arrivant. On a même croisé un sympathique festivalier assez alcoolisé qui a « décidé » de se faire percer le torse à la suite d’un pari perdu!

On retrouve aussi le barber shop pour que messieurs puissent se refaire une nouvelle tête, ou bien encore l’iconique stand Doc Martens afin de faire gratuitement customiser vos chaussures de la marque par de talentueux artistes :

À retenir aussi : l’Extreme Market. Dès que l’on emprunte le chemin vers le camping, impossible de passer à côté de la ribambelle de stands de vêtements, crânes, corsets et autres déguisements vikings, démoniaques, carnavalesques et on en passe. On sent que le Hellfest force un peu cette consommation de masse, qui doit surement être un parfait rendement pour les différentes marques présentes. La réussite est totale en effet, force est de témoigner de lignes d’attente infinies aux espaces merchandising et autres boutiques de la « Hell City ».

Mais les grandes nouveautés pour cette édition sont surtout le remaniement complet de l’espace alimentaire dit le « Hell’s Food court » ainsi que l’aménagement du petit bois ombragé afin de piquer une petite sieste entre deux concerts.

Côté environnement les sanitaires sont presque tous passés à une version 100% composite, plus de gâchis d’eau pour le Hellfest, seul les WC de la Warzone résistent encore à l’évolution.

De plus, on peut noter que les festivaliers n’ont pas oublié leur premier et grand amour, la bière.

En effet elle est la deuxième plus grosse ressource du festival après la billetterie. Cette année en particulier le Hellfest a frappé fort avec son dernier bébé : La Bête 666 (5°). Créée à l’occasion de l’édition 2019, elle nous vient tout droit d’une petite brasserie anglaise.

Mais rentrons dans le vif du sujet : la magnifique programmation de cette édition 2019 du Hellfest Open Air. Avec 158 groupes programmé sur les 3 jours, on peut dire que les sept scènes du festival ont été bien remplies du matin jusqu’au soir sur toute la durée du festival. Comme tous les ans, nous retrouvons les scènes Mainstage #1 et #2, Altar, Temple, Valley, Warzone ainsi que Metal Corner (tremplin).

Concernant les groupes, nous pouvons citer parmi les éternels du rock/métal : KISS, Lynyrd Skynyrd, Def Leppard, Slash ou encore ZZ Top.

Ainsi que les têtes d’affiche dont certains habitués du festival : Slayer, Lamb of God, Mass Hysteria, Gojira, Eagles of Death Metal, Sum 41, Gloryhammer, The Sisters of Mercy, Ultra Vomit et bien d’autres.

À retenir donc cette année :

– les performances magiques et mémorables de KISS et de Slayer qui ont tous deux rempli l’espace des deux Mainstages, et ce avec des spectateurs à perte de vue. Plus un seul centimètre de sol n’était visible avec la présence en force de plusieurs milliers de fans.

– Les espaces de vie complètement repensés pour le bien-être des festivaliers.

– une ambiance toujours au rdv avec des centaines d’activités proposées pendant et en dehors des concerts, de quoi ne jamais s’ennuyer pendant toute la durée du festival!

Résultat : on aime, on adore, on adhère! Avec une organisation toujours plus pro et millimétrée, le Hellfest s’impose encore et toujours comme un des plus gros festivals de musique d’Europe. Ben Barbaud, directeur du Hellfest, s’est prononcé peu de temps après la fin du festival : « Cette 14e édition est un succès, 180.000 personnes étaient présentes sur le site durant ces trois jours ».

En effet, les pass 3 jours (55 000 dispo pour 2019) se vendent de plus en plus rapidement chaque année et on comprend pourquoi : 2014 fut complet en 3 mois, 2018 en 36h, et 2019 en 1h30 seulement! On vous laisse faire le calcul pour 2020… le meilleur conseil que l’on puisse vous donner serait donc de suivre les actualités du festival via leurs réseaux sociaux et de vous accrocher à votre ordinateur ou smartphone afin d’espérer empocher une place pour l’année prochaine!

Rédaction et Photographie : Emilie Mauger

Commentaires

Tags from the story
, , ,