Hollydays : un premier album entre optimisme et désillusions

Dans le paysage pop français actuel, il faut à présent compter sur le duo parisien Hollydays, dont le premier album Hollywood Bizarre sort ce 2 novembre (Polydor/Universal). Un disque qui révèle combien le groupe porte sur ses épaules les échos de la solitude et des désillusions tout comme l’optimisme du quotidien et de la jeunesse.

hollydays hollywood bizarre dancing feet

On les suit de loin depuis déjà deux ans, après avoir découvert leurs premières reprises pleines de fraîcheur de MC Solaar, Véronique Sanson, Niagara ou encore Jacques Dutronc. Il ne nous en avait pas fallu davantage pour nous attacher à la voix incroyable d’Elise Preys. Lors de la soirée Converse Avant Poste, on les avait aperçus aux côtés d’autres nouveaux artistes français qu’on ne présente maintenant plus (Her et KillaSon), dont ils devraient partager très vite, on l’espère, le même succès.

Hollydays: une pop subtile chantée 100% en français

Après deux parcours complètement différents (lui : ancien professeur ; elle : ancienne mannequin), le groupe est né en 2014, un peu par hasard. Après un set de reprises de titres populaires à la fois en anglais et en français, le groupe (Sébastien Delage et Elise Preys, tous deux aux commandes des compositions) choisira par la suite définitivement des titres 100% français. S’entourant initialement de paroliers étonnants (les journalistes Loic Prigent et Antoine Patinet), leurs deux premiers EP Les Insatisfaits et Les Animaux affinent leur univers de chansons françaises aux tonalités souvent acerbes, parfois plus douces, mais toujours avec la volonté d’être au plus près des préoccupations de leur génération, sociétales, sentimentales. Une french pop subtile, aux arrangements parfois simples, avec toujours une appétence particulière pour les refrains entêtants.

Des collaborations pointues sur Hollywood Bizarre

Cette ambiance urbaine et mélancolique, on la retrouve dans leur premier album, Hollywood Bizarre. Entre temps, plusieurs rencontres ont pu colorer leur écriture, notamment celles avec la chanteuse Rose (qui signe deux titres sur leur album : le dansant On a déja, et le touchant piano-voix Sensible) et avec le chanteur québécois Pierre Lapointe, dont ils ont assuré la première partie sur toute sa tournée française.

Partageant avec ce dernier le goût des textes poétiques et mélancoliques et l’exigence des mots bien choisis, leur rencontre s’est faite au culot, simplement via Facebook, le duo lui demandant à tout hasard s’il écrivait pour d’autres artistes. Il suffisait de demander : le lendemain, il leur proposait déjà quelques textes, aboutissant finalement à la chanson Folle, évoquant la véritable obsession amoureuse et les effondrements sombres qui peuvent lui être associés.

Parmi les singles déja sortis, Léo évoque l’adultère, la possibilité des rencontres sensuelles et sexuelles sans amour ;  L’Odeur des joints, titre très intimiste, dont vous devinerez le sujet et semblant faire écho chez bon nombre de leurs auditeurs, au vu des témoignages reçus en live ou en dehors. On retrouve également dans leur album le titre Manueta (déja présent sur leur EP Les Insatisfaits), petite pépite pop, qu’ils considèrent comme une réponse personnelle à leur reprise de  L’amour à la plage de Niagara.

En somme, Hollywood Bizarre, c’est 13 titres aux horizons différents, où le duo se balade sur un boulevard musical entre chanson pop française pure et titres plus électro ou rock. On vous invite à les découvrir sur les prochaines dates de leur tournée, le 27 février à Nantes, le 6 mars à Lyon, le 8 mars à Bordeaux, le 13 mars à Paris (La Cigale) et le 21 mars à Strasbourg.

Rédactrice: Sunthavy

Commentaires