Le mois dernier, nous recevions une invitation très spéciale et particulièrement alléchante. Le Red House Studio, la maison d’édition musicale Le Bateau et la société de production musicale Les Cosmonotes s’associaient pour la première fois pour nous proposer une journée bucolique, à l’abri des bruits et des regards, durant laquelle serait mise à l’honneur la musique avec, en tête d’affiche, nos talentueux amis d’Isaac Delusion.

Maison La Forestière

ScèneNi une ni deux, nous sautions dans le premier train pour Provins ! Au bout de quelques minutes de navette encore, nous arrivions à La Forestière, dans une charmante maison de famille, décorée avec goût et modernité, sur laquelle des feuilles de lierres avaient déjà revêtu leur habit rouge d’automne. Nous sommes chez Lucas Medus, créateur du Red House Studio qui se situe à deux pas d’ici. Dans le jardin, un grand buffet est dressé et une scène est déjà prête à accueillir les premiers musiciens.

Deux chevaux

Après nous être sustentés, nous prenons place sur les bancs installés devant la scène. Y monte alors ce long fantôme blond que l’on voyait voleter parmi nous. Il s’agit d’Owen Steel, jeune artiste canadien que le label Le Bateau vient de prendre sous son aile. D’une voix douce et légèrement éraillée il se présente et s’émerveille de la beauté du lieu et du temps. « Je viens d’avoir mon père au téléphone, il m’a dit qu’ils attendaient de la neige pour aujourd’hui ! » Eh oui, nous sommes chanceux. Lorsqu’Owen se met à chanter, sa voix prend une étonnante couleur jazzy. Il joue un charmant folk/blues agrémenté de textes inspirés de son enfance (Rooster Pie) et de sa vie sentimentale (amusant portrait d’une ancienne amoureuse qu’il a surnommée Queen of Poutine d’après son plat préféré). Une belle découverte !

Isaac-Delusion-11

Il laisse place ensuite au Français Theo Lawrence, ex-chanteur des Velvet Veins, vus à Rock en Seine. Son apparence encore juvénile contraste avec la maturité et la puissance de sa voix. Egalement doué à la guitare, il nous distille un blues habité et sensuel et finit par suspendre le temps. Son set s’achève sur une composition poignante mettant en scène une mère et son fils, que l’on soupçonne fortement inspirée d’une scène du dernier film de Richard Linklater, Boyhood. Mais on ne vous « spoilera » pas ici !

Isaac-Delusion-9

Après ces deux délicieuses mises en bouche, la température commence lentement mais surement à chuter. Pour patienter, on allume un feu de camp et la cheminée. A la tombée de la nuit nous sommes tous invités à rejoindre le studio où nous attend une surprise : le concert d’Isaac Delusion se fera au casque ! Ainsi leur musique nous sera directement murmurée aux oreilles. Les musiciens sont déjà en place, visiblement excités par cette nouvelle expérience. Face à eux, nous sommes un peu serrés mais cela ne fait qu’ajouter au côté intime de la chose. Le concert commence et c’est absolument magique ! On a véritablement l’impression de ressentir chaque note. On ne vous cachera pas que l’on a de temps en temps ôté nos casques pour observer avec amusement le groupe gesticuler sans qu’aucun autre son ne sorte que la belle voix de Loïc Fleury. Mais l’appel de la musique est le plus fort et on restera jusqu’au bout malgré la chaleur. Une belle énergie se dégageait de ce concert. « On ne nous a jamais entendu aussi bien » s’est réjoui Loïc. On en redemande et on espère pouvoir repasser de nouvelles journées musicales à la campagne très bientôt !

Isaac-Delusion-7 Isaac-Delusion-8 Isaac-Delusion-6 Isaac-Delusion-4 Isaac-Delusion-3 Isaac-Delusion-2 Isaac-Delusion-5 Isaac-Delusion-1

Cela tombe bien puisque Le Bateau, découvreur et accompagnateur de talents de la scène indie canadienne, et le Red House Studio, qui propose aux artistes son savoir-faire dans ce lieu déparasité de tout agitation urbaine, ont décidé de s’unir pour créer un pont d’échange culturel entre Europe et Canada, Le Bateau Rouge, et d’offrir ainsi aux jeunes auteurs-compositeurs-interprètes canadiens la possibilité d’enregistrer un album et de partir en tournée à travers le vieux continent.
Avec Les Cosmonotes, spécialisés dans la création de bande son originale, le sound design et la post production, ils comptent recréer ce cadre de discussion privilégié entre professionnels de la musique autour de nouveaux concerts inédits dans le jardin et le studio de la belle maison rouge.

www.redhousestudio.fr
www.lebateaumusic.com
www.lescosmonotes.fr

Lierre rouge

Rédactrice: Kirana Chesnel // Photographe: Aurélie Tournois

Commentaires