Crystal Fighters // La Machine du Moulin Rouge // 21 mai 2013

Commencer par Solar System était un parti pris : on a bien compris le message, Crystal Fighters n’est pas là pour débiter sagement ses nouveaux morceaux, façon release party de promo, mais bien pour faire une fête monstrueuse.
Une semaine avant la sortie de leur second album Cave Rave, devant la scène de la Machine, on n’en peut plus d’attendre. Sebastian Pringle débarque affublé d’une chemise à paillette, tout barbu, tout chevelu. De joyeux hippies bien allumés. L’album est en streaming  en avant-première depuis quatre jours seulement et toute la fosse connaît déjà par cœur leurs nouvelles bombes.
Le public est surexcité. Les premières notes de Wave résonnent et la fosse, comme un seul homme, se mue alors en océan. Elle saute unanimement, cette marée humaine. A partir de ce moment-là, ce sera le gros chaos. Les filles, au chant, minaudent sauvagement, perchées sur leurs talons. Les autres semblent déjà complètement embarqués dans leur délire psyché, et côté public, c’est une fournaise!
Les anglo-espagnols alternent de façon quasi systématique entre morceaux de Star Of Love et du nouveau Cave Rave. Peu importe les titres, tout le monde chante à tue-tête, et continue à sauter partout. Les mecs déclenchent les passions, et balancent leurs meilleurs morceaux. Grosse fiesta sur LA Calling, I Love London ou Love Natural, chant plus intimiste avec Plage et You & I. Le set est surpuissant, on en veut encore et encore. C’est boosté par un rappel injecté en intraveineuse avec Love Is All I  Got et Xtatic Truth qu’on prendra la sortie. On voudrait pouvoir chanter avec eux: « Yes, we want go to the plage with you » et y danser furieusement toute la nuit.
Photos : Jacques de Rougé // Texte: Aurélie Tournois

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *