Le Cabaret Vert : nos 5 meilleures découvertes

Du 23 au 26 août dernier, histoire de terminer en beauté une saison riche en festivals et en découvertes musicales, on a décidé de profiter des dernières grandes chaleurs de l’été pour aller faire un tour au Cabaret Vert, à Charleville-Mézières. Comme à son habitude, l’affiche offrait son lot de découvertes. Voici nos coups de cœurs parmi celles-ci :

Biche Cabaret Vert dancing feet

Biche

Sur la scène Razorback et son décor à la Mad Max, qui fait partie intégrante du bar rock’n’roll au nom sympathique de « Groin-Groin », on a découvert le duo Biche. Ne vous fiez pas à leur nom. Sous ce doux nom de cervidé se cache un groupe de hardcore, métal, scream, sur lequel headbanger à ne plus s’arrêter. Pas le moment de commander une bière, donc.

Vladimir Cauchemar Cabaret Vert dancing feet

Vladimir Cauchemar

Ça fait un bout de temps que Vladimir Cauchemar nous intrigue et qu’on s’impatiente à l’idée de le voir en live. Pour cette raison, on arrive bien en avance sur la nouvelle scène Green Floor, installée au bord de la Meuse. Malgré ces efforts, difficile d’apercevoir un bout de l’artiste, caché pendant la majorité de son set derrière un bloc d’écrans ! Mais cela n’empêche pas Vladimir Cauchemar d’emmener son public dans un trip d’une heure de folie, avant de remixer la flûte d’Aulos à toutes les sauces. A revoir sans modération!

Cabaret Vert dancing feet Freez

Freez

Créneau horaire difficile pour Freez, programmés le dimanche à 15h30, alors que les festivaliers du Cabaret Vert viennent d’enchaîner 4 nuits au camping et peinent encore à se déplacer jusque devant le chapiteau des Illuminations. Mais c’est sans compter sur l’énergie sans faille du trio, qui rallie bien vite le public à sa cause avec ses morceaux entre hip-hop et soul. Tout ce qu’on peut vous conseiller, c’est d’aller les voir lors de leur prochain passage près de chez vous!

Fat Badgers Cabaret Vert dancing feet

The Fat Badgers

Si on devait choisir une découverte du Cabaret Vert à ne surtout pas manquer, c’est bien celle-ci. Motivée à bloc, c’est une foule inattendue qui est prête à groover, avant même l’entrée en scène du groupe. On aura ainsi droit à une heure de funk, de disco, d’électro, mais surtout de fête ! Une belle chorégraphie s’improvise parmi le public, dont la masse augmente à toute vitesse et ne fait plus qu’une avec la musique. Dans leurs tenues de cosmonautes du groove, les Fat Badgers, heureux de leur succès, mettent la foule en ébullition.

Dragonforce Cabaret Vert dancing feet

DragonForce

Les adeptes de Guitar Hero reconnaîtront tout de suite Through the Fire and Flames, la chanson la plus difficile, que seuls les boss du jeu peuvent réussir. Au Cabaret Vert, on a eu l’occasion de voir ça de nos yeux! DragonForce, ce sont des dieux de la guitare, un génie de la batterie à double pédale, et une énergie hors du commun. Proche du public, souriant sans jamais être déstabilisé, le groupe nous a vraiment captivés !

Tout au long du Cabaret Vert, on a aussi adoré :

– Les 3 campings pour des ambiances bien différentes
– L’annulation de Booba, remplacé par Shaka Ponk
– L’Idéal, grand lieu d’expositions, de conférences, avec son cinéma
– La Gazette, distribuée tous les jours et qui nous racontait les anecdotes de la veille
– Les urinoirs féminins, vraiment très pratiques
– La monnaie en acier recyclé, écolo
– La restauration 100% locale, pas chère et délicieuse
– Le Temps des Freaks, des petites scènes théâtrales étranges
– Les jeux artisanaux et les animations pour s’amuser comme des gosses
– Un tri des déchets parfaitement organisé
– L’espace BD, pour découvrir ou rencontrer ses auteurs préférés

 

Rédaction & photos: Camille Bialek

Commentaires