Sziget : ces choses qu’on ne peut faire qu’au festival hongrois

Outre sa programmation concert pointue, le Sziget Festival propose chaque année une myriade d’activités rivalisant d’imagination. Jeux, gastronomie, cinéma, arts visuels et du cirque, cours de sport sur la plage ou ateliers DIY, le festival hongrois est l’un des seuls en Europe (dans le monde ?) à mélanger autant de disciplines. Cette 26e édition n’a pas dérogé à la règle, et on vous raconte comment on a occupé notre temps quand on n’était pas devant un concert.


© Rockstar Photographers

Participer à une session de yoga sur la plage

Après avoir passé le pont et être entré sur l’île du Sziget, on traverse le site jusqu’à la plage. Pour bien démarrer la journée, on rejoint le club de yoga sous la grande tente, et c’est parti pour une salutation au soleil.

Sziget cours de yoga sur la plage 2018
© Rockstar Photographers

Partir à la recherche du club secret du Sziget et danser avec une poignée de chanceux dans le lieu le plus improbable possible

Trouver sa localisation sur l’île est l’objectif numéro 1 de beaucoup de festivaliers. Mission accomplie de notre côté ! On vous donne un indice : guettez la file d’attente la plus longue devant l’un des 1800 cabinets de toilettes du site.

Sziget Secret Party Bathroom 2018

Faire une croisière sur le Danube à bord de l’Electro Boat du Sziget

En début de journée, on s’évade de l’île afin de s’offrir une petite visite de Budapest en navigant sur le Danube. Après voir embarqué à 10h, on profite à fond de la Sziget Boat Party et de son line up électro (Popof, Alle Farben, Gorgon City…) jusqu’à 17h avant d’enchaîner avec une soirée de concerts sur la terre ferme. Boisson illimitée et snacks gratuits pour les détenteurs de bracelets VIP !

Sziget boat party 2018© Rockstar Photographers

Planter sa tente absolument n’importe où

Il existe énormément de campings différents au Sziget, du VIP au plus minimaliste, du familial au plus festif, en passant par les camping italiens, français, espagnol et autres proposant des activités et spécialités propres à leurs cultures respectives. Mais si vous n’avez pas trouvé votre bonheur dans la liste, libre à vous de planter votre tente sous un arbre dans un coin, derrière ce stand de sandwich ou juste à côté de ce bar, voir collée à une scène… il n’y a aucune règle, alors dormez où vous voulez !

Sziget camping sauvage
© Rockstar Photographers

Monter dans la grande roue illuminée d’une fête foraine vintage

A la nuit tombée, quoi de plus romantique qu’un petit tour dans la grande roue ? Après une partie de chamboule-tout, on grimpe dans l’un des chariots, et c’est parti pour une virée dans les airs.

Sziget grande roue 2018
© Rockstar Photographers

Nager dans le Danube

OK, ça n’est pas aussi glamour qu’une belle plage des Caraïbes, l’eau est un peu moins turquoise et il n’y a pas de vague. Mais franchement, par 36 degrés à l’ombre et après 5 jours de festival, tout le monde s’en fiche complètement.

Se baigner dans le danube sur la plage du Sziget
© Rockstar Photographers

Faire une partie de jeux de société avec ses futurs potes

Saviez-vous que le rubik’s cube, ce jeu aux multiples facettes colorées qui a bercé votre enfance, était d’origine hongroise ? Il a bien évidemment sa zone dédiée, mais ce n’est pas le seul élément ludique trouvable sur l’ile. Baladez-vous sur la plage en début d’après midi et on vous proposera d’emprunter gratuitement plein de jeux de sociétés de tous styles. Installez-vous au soleil, invitez vos voisins à faire une partie et profitez-en pour vous faire des copains (ou plus si affinité, c’est vous que ça regarde). 

jeu de société sur la plage du sziget
© Rockstar Photographers

Apprendre à tailler la pierre

Tailleur de menhir, c’est une bonne situation, ça ? A défaut de pouvoir en juger, on vous conseille en tous cas d’aller faire un tour dans la zone du festival dédiée aux arts manuels pour y apprendre à fabriquer des objets dans de la pierre. Autre alternative : réaliser ses propres meubles en bois à l’aide d’une scie. Pas commun et vraiment très créatif !

Customiser son t-shirt ou ses chaussures avec des pochoirs du Sziget

Pour repartir avec un souvenir du Sziget sans vider son compte cashless, on profite des ateliers DIY ! Direction le stand de pochoirs de la « Artzone » pour customiser son t-shirt aux couleurs du Sziget, ou le rooftop d’un magasin de chaussures où il est possible de créer sa paire de pompes aux couleurs du festival.

Défier des pros à une partie d’échec

En Hongrie, les échecs, c’est une religion. A Budapest, on y joue même dans les thermes de la ville. Si vous voulez faire chauffer un peu votre cerveau avant de retourner faire la fête, il y a un stand où le sujet est pris très au sérieux.


© Rockstar Photographers

Faire une petite session de musculation…

Extrêmement populaire en Hongrie, cette discipline avait forcément sa place sur l’île de la liberté.


© Rockstar Photographers

…ou bien pratiquer n’importe quel sport existant

Escalade, football, volley ball, basket… ou des choses plus improbables comme le billard géant ou le ping pong revisité avec des ballons de foot. La liste est longue, et vous avez de quoi passer des heures chaque jour dans la zone pour les sportifs s’il vous reste des forces après les concerts !


© Rockstar Photographers

Faire la sieste tranquillement

Pour la quatrième journée consécutive, vous étiez encore en train de danser quand le soleil s’est levé. Même avec l’adrénaline procurée par autant de bonne musique, il y a un moment où votre corps vous envoie des signaux clairs : vous avez BESOIN de dormir. Pourquoi ne pas profiter de la plage et des centaines de matelas et coussins qui y sont disposés pour se faire une grosse sieste en plein milieu de la journée avant de reprendre les concerts ? La zone de festival la plus chill qu’on puisse imaginer.

Assister à des spectacles de cirque triés sur le volet par l’équipe du Sziget

L’an dernier, on avait adoré le spectacle Soap, entre danse, jonglage et opéra, où les acteurs, allongés dans des baignoires, jouaient avec l’eau comme avec le public. Cette année, on est repartis une nouvelle fois enchantés du grand chapiteau du Sziget après avoir admiré le groupe acrobatique de Tanger multiplier d’impressionnantes figures et jouer avec le sable comme s’ils se trouvaient au milieu de désert. Chaque année, le cirque est l’une des « place to be » du festival, mais vous retrouverez d’autres spectacles au chapiteau du Magic Mirror et dans plein d’autres zones de l’île ! 

acrobates au cirque du sziget 2018

Apprendre la danse traditionnelle hongroise

Envie d’épater les copains en rentrant en France, ou tout simplement de vous imprégner de la culture locale ? Le soir, au village hongrois, des pros font des démonstrations de danse traditionnelle nationale et vous apprendront même à esquisser quelques pas.


© Rockstar Photographers

Tester les spécialités culinaires locales

Le Sziget est également l’occasion de déguster les spécialités hongroises. Le fröccs (mélange de mauvais vin blanc et d’eau pétillante) a beau être un putain de sacrilège, c’est encore ce qui passe le mieux en fin de soirée après quelques shots de palinka (l’eau de vie nationale). Pour faire passer tout ça, on s’enfile un gros langos. Si vous n’avez aucune idée de ce que peut bien être ce plat typiquement hongrois, on vous invite à découvrir notre article sur la street food indécente qu’on a testée lors du festival !

Et aussi…

Assister à des conférences TEDx, l’occasion de réfléchir au sens de sa vie en écoutant des gens exceptionnels raconter leurs expériences personnelles. Avoir conscience de l’image que l’on renvoie, laisser la curiosité nous guider, lutter contre sa timidité ou encore se redéfinir soi-même : c’est le moment pour un peu d’introspection !

Fabriquer un objet en céramique. La plage du Sziget est l’un des spots les plus appréciés des créatifs et amateurs de travaux manuels. Cette année : chaque jour, de 13h à 15h, on y était invité à fabriquer son propre objet en terre cuite.

Participer à élire le gagnant d’un concours de statues vivantes. On croise de drôles de statues au détour de l’allée menant à la zone du cirque : gargouille, contrebassiste, génie de la lampe, guitar hero et homme coupé en deux rivalisent d’imagination pour séduire les festivaliers. A ceux-ci ensuite de voter pour la meilleure statue vivante, sur le site officiel du Sziget.

Découvrir la crème du cinéma hongrois. 1945, A Kind of America 3, Brazils, ou encore Genesis : autant de films hongrois à découvrir pour 2018 au salon de cinéma de Budapest, situé au beau milieu de l’île.

Jouer à des jeux vidéos. On est pas certains que c’est l’activité la plus intéressante de l’événement, mais si le cœur vous en dit, il y a plein de consoles à disposition dans le stand des jeux de société. Un petit FIFA pour déterminer qui paye la prochaine tournée ?

Se perdre dans un labyrinthe. Le labyrinthe, c’est un peu un rêve de gosse. Mais attention, pour trouver son chemin et arriver à destination, il vous faudra passer de nombreuses épreuves et décrypter des énigmes. Comme on est restés de grands enfants, on adore.

Il y a des dizaines d’autres choses que vous pouvez faire au Sziget. On est même persuadés qu’on pourrait y passer une semaine géniale sans voir aucun concert. Mais on préfère vous laisser une part de surprise… Pour rappel, c’est à faire au moins une fois dans sa vie !

Commentaires