Sziget : 6 street food indécentes qu’on a testées pour vous

Se nourrir sainement lors d’un week-end de festival est généralement compliqué impossible. Alors en partant pour 7 jours de Sziget, on s’est dit que quitte à s’empâter et encrasser notre organisme, autant faire les choses à fond. On a donc sacrifié notre summer body histoire de vous dénicher les plats les plus fats du plus gros festival d’Europe. Voilà notre top 6 de la street food indécente dont on s’est gavés au Sziget.

Le double hot dog

Double Hot Dog Budapest Sziget 2018

Quoi de mieux qu’un hot-dog en festival ? Un double hot-dog pardi ! Le principe : deux grosses saucisses de Strasbourg fourrées dans un pain type focaccia, avec oignons frits, ketchup et cheddar. De quoi caler une bonne fringale, et celle de son voisin avec.

Verdict : Pourquoi se contenter d’une saucisse dans son sandwich quand on peut en avoir deux ?

Potentiel instagrammable : Nombre de likes proportionnel au coulant du cheddar fondu. Points bonus pour le logo ultra-cool !

La pizza au maïs

Pizza Mais Budapest Sziget 2018
On se souvient tous du « pineapplepizzagate » qui avait bien failli déclencher (au moins) une troisième guerre mondiale entre les puristes de la margharita traditionnelle et les gourmands amateurs d’ananas. Comme rien ne nous fait peur, cette fois, c’est de croquants petits grains de maïs qu’on a commandé sur notre part de pizza (une recette qu’on trouve partout en Hongrie mais qu’on a pas encore trouvée ailleurs)

Verdict : Une petite note sucrée qui apporte un peu de magie à une part de pizza vraiment trop cheap qui manque gravement de garniture.

Potentiel instagrammable : Zéro, mais une fois dans l’estomac, de toutes façons, ça n’a plus grande importance.

Le cornet de saucisses

Foodporn Budapest Sziget 2018

Complètement affamés après une journée à enchaîner les concerts et les verres de Fröccs (un odieux mélange de mauvais vin blanc et d’eau pétillante), ce foodtruck nous est apparu comme un mirage. Au menu : un cornet de pain bien étouffe-chrétien rempli de cheddar fondu, d’oignons frits et d’une dizaine de petites saucisses bavaroises et au paprika (la spécialité hongroise). Le tout batifolant joyeusement dans une marée de sauce mayonnaise à l’ail.

Verdict : On en rêve encore la nuit.

Potentiel instagrammable : Réservé à un profil foodporn, en boostant les couleurs du cheddar bien coulant et des saucisses luisantes.

La gaufre-licorne

Gaufre marshmallow Budapest Sziget 2018

Typiquement le goûter qui te fait beaucoup trop envie pour y résister mais que tu regrettes un max d’avoir avalé après. En quelques mots, la gaufre-licorne, c’est une gaufre bien grasse, fourrée aux M&M’s, recouverte de crème à la vanille et saupoudrée de marshmallows et de billes de sucre. Ton diabète ne te remercie pas.

Verdict : Hyper sexy mais vraiment trop écœurant par 34°.

Potentiel instagrammable : Plus bon que les plus bons de tes goûters.

Le langos

Langosh Budapest Sziget 2018

La street food la plus typique de Hongrie. Le concept : de la pâte à pain frite dans de l’huile, recouverte de crème fraîche et saupoudrée de fromage râpé. Pour résumer, le truc qu’un Français n’aurait jamais osé inventer mais dont il se régale tout en affichant un air coupable.

Verdict : Il suffit de passer au-dessus de l’aspect grassouillet et suintant de ce plat simplissime pour en apprécier toute la saveur.

Potentiel instagrammable : Le plat le plus typique de la Hongrie, et parmi les plus exotiques de ta timeline.

Le langos-burger

Langosh Burger Budapest Sziget 2018

Basiquement, comme un burger, avec deux énormes langos à la place des buns. On te laisse imaginer le déluge de calories.

Verdict : Le plus fat mais aussi le plus merveilleux des burgers que t’as jamais goûté.

Potentiel instagrammable : Tellement cool que tous tes potes vont vouloir tester.

Texte, photos et GIF : La team Dancing Feet


Psst, on n’a pas fait que manger au Sziget : viens lire notre sélection des meilleurs concerts de l’édition 2018 !

Commentaires