Tamino, la magie belgo-égyptienne

Fort de son succès en Belgique et après une tournée des festivals tels que Rock En Seine, Le Printemps de Bourges ou encore Les Nuits Secrètes, l’auteur-compositeur-interprète Tamino sortait en automne dernier à l’âge de 22 ans son tout premier album, Amir.

« Certaines des chansons sur Amir sont plus romantiques, tandis que d’autres prennent plus de distance, décrit Tamino. Dans ma propre vie, je peux regarder le monde et la vie sous ces deux  angles différents selon mon état. Ce conflit crée un déséquilibre. Amir parle d’équilibre ».

Issu de parents musiciens, c’est dans la poésie et les musiques du monde, de Gainsbourg à Oum Kalthoum, que Tamino trouve d’abord l’inspiration. Difficile de ne pas chavirer à l’écoute de la voix enivrante du jeune Flamand, qui convoque à travers ses morceaux les esprits de Radiohead dans les sonorités ou encore de Jeff Buckley de par sa voix vertigineuse. Un mélange parfait auquel viennent s’ajouter harmonies égyptiennes et mélodies rock et orientales.

Avant de le retrouver en festival cet été, on vous conseille très fortement d’aller voir Tamino en concert. Il passera un peu partout en France durant les mois de mars et avril, et à La Cigale de Paris le 6 mars pour un concert fort attendu ! Histoire de terminer de vous convaincre, on vous laisse jeter un coup d’œil au magnifique clip de Tummy, réalisé par le frère du songwriter, Ramy Moharam Fouad.

Rédactrice: Camille Bialek

Commentaires

Tags from the story
, , , , ,