Encore! + Rich Aucoin + Salut c’est Cool // Le Café de la Danse // 17 avril 2014

C’était un peu la foire au n’importe quoi ce soir-là au Café de la danse. Après une première partie brillamment assurée par les Versaillais d’ Encore! (découverte Rock en Seine 2014), Rich Aucoin et Salut C’est Cool ont totalement retourné la salle parisienne.
Comme à son habitude, Rich Aucoin a surpris son public en projetant sur le grand mur en pierre grise en fond de scène de nouvelles vidéos glanées ça et là sur la toile, agrémentées de slides au français si approximatif et à la fois si charmant. Depuis la sortie de son album We’re All Dying To Live fin 2012, le Canadien n’a rien perdu de sa puissante énergie communicative. Les nouveaux morceaux comme les anciens gardent sur scène cette belle intensité. Diffusant sa philosophie de vie bourrée d’optimisme à travers son micro et ses chemins frayés parmi la fosse, il sort tour à tour ses accessoires, comme un magicien. Toile de parachute multicolore, lampe lumineuse, confettis, Rich Aucoin fait bien les choses et, à la fin de son set, le public approche l’hystérie.
Ca tombe bien, c’est à Salut c’est Cool de prendre le relais. Et étant donné qu’à 19 heures les fans des premiers rangs avaient déjà un léger coup dans le nez, je vous laisse imaginer l’ambiance lorsqu’ils montent sur scène, aux environs de 22 heures. Au bout de deux minutes, tout le monde est sur scène, et on ne distingue plus très bien le groupe du public. Maillot de foot sur le dos et affichant des coiffures improbables, les gars diffusent tout le long de leur set un spray à l’ananas à l’odeur particulièrement chimique, en braillant des chansons vides de sens, tout ça en maniant avec la dérision la plus ultime un mauvais goût exubérant. Pari réussi en tous cas, ce soir c’était plutôt cool.


 




 
 
L’an dernier, nous avions donné rendez-vous à Rich Aucoin à la gare Montparnasse, où nous avions improvisé une interview sur les marches du métro.
Rédactrice: Aurélie Tournois // Photographe: Emmanuel Gond

Commentaires

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *