Qui est The Psychotic Monks, gagnant du prix Chorus ?

Le 6 avril dernier, The Psychotic Monks remportait le Prix Chorus lors de la 30e édition du festival à La Seine Musicale (Boulogne-Billancourt). Il n’aura pas fallu davantage de 30 minutes au quartet parisien pour convaincre le jury et empocher par la même occasion 10.000€ afin de l’aider dans la suite de son projet. Une victoire amplement méritée par la formation au nom énigmatique.

dancing feet the psychotic monks

Difficile de mettre une étiquette sur ce son noir et intense qu’ils définissent eux-mêmes comme un mélange entre folie névrotique et mélancolie contemplative. Brouillant volontiers les pistes, ils se revendiquent sur leurs réseaux sociaux du genre « post-George Orwell ». A l’écoute, leur musique expérimentale, entre distorsions et guitares saturées, est emmenée par un chant garage. Sur scène, c’est encore une toute autre chose à laquelle on assiste: une transe psychédélique, chaotique et exutoire. Le climax est atteint sur When I Feel, aussi déchirant qu’intense. Pas de leader assumé pour ce groupe qui travaille en équipe et en totale osmose. Côté inspirations musicales, c’est donc en chœur que les Parisiens citent l’influence des Stooges, de Pink Floyd, Sonic Youth ou Joy Division, et celle de l’ambiance des longs-métrages de Win Wenders, Jim Jarmush et John Carpenter.

C’est en 2012 que The Psychotic Monks fait ses premiers pas sur scène, avec un passage remarqué à Rock en Seine et aux Bars en Trans. Il y a tout juste un an, ils publient Silence Slowly and Madly Shines, leur premier album auto-produit, dans leur propre studio. Forts de leur victoire, The Psychotic Monks fouleront à nouveau la scène de Rock en Seine le 25 août prochain. Avant cela, ils continueront d’écumer les salles de concert, avec notamment un passage au mythique Great Escape Festival à Brighton les 18 et 19 mai.

Infos pratiques :

Silence Slowly and Madly Shines, de The Psychotic Monks, paru le 21 avril 2017.

Rédactrice: Aurélie Tournois

Commentaires